fbpx

 La Pompe à Chaleur (PAC) :

Quelles technologies? Quels avantages/inconvénients ?

Le choix de la technologie de la PAC appliquée à un bâtiment est lié principalement à celui des sources froide et chaude :

Une PAC air/air utilise l’air externe comme source froide (aérothermie) et l’air interne du bâtiment comme source chaude ;

Une PAC air/eau puise l’énergie dans l’air externe et la restitue à haute température au travers d’un circuit à eau chaude au niveau d’émetteurs de type radiateur, plancher chauffant, ventilo-convecteur, …) ;

Une PAC eau/eau prend l’énergie thermique dans le sol (géothermie), l’eau (hydrothermie) et la valorise dans le bâtiment de la même manière que la PAC air/eau.

Pour optimiser la performance de la PAC, le choix de la source froide s’orientera vers une source froide « chaude » et donc plutôt, en fonction du  potentiel en énergie renouvelable local, à savoir vers de la géothermie ou de l’hydrothermie (nappe phréatique proche de la surface du sol, rivière avec un bon débit, …).
Il en va de même pour la source chaude : plus froids sont les émetteurs, meilleure sera la performance de la PAC.

PAC pompe à chaleur optimisation des performances

Cela dépend naturellement de la performance de l’enveloppe du bâtiment :

Meilleure est l’enveloppe, plus basse sera la température d’émission... 
Cependant, les coûts d’association d’une PAC avec une source froide sont très variables : aux extrêmes, une PAC géothermie est fort coûteuse tandis qu’une PAC aérothermique l’est beau moins. Par contre, les PAC géothermiques proposeront des meilleures performances que les aérothermiques (SPF de 2.8 à 3.5) vu, qu’en Belgique, les températures moyennes de sol sont supérieures à celles de l’air. Dans  les études comparatives énergétique et environnementale, il faudra en tenir compte !

Parmi les technologies de PAC disponibles sur le marché et couramment utilisées dans le tertiaire...

On retrouve :
Les PAC électriques équipées d’un compresseur mécanique (type scroll, à vis principalement)
Les PAC gaz  à absorption équipées d’un brûleur gaz et d’un système à absorption. 

Les avantages et les inconvénients principaux des modèles de PAC sont les suivants :

Les PAC électriques sont plus sensibles aux températures de source chaude que les PAC gaz. Les PAC électriques offrent une gamme étendue de puissance (quelques kW à quelques centaines de kW). À l’inverse, les PAC gaz  sont commercialisées en Belgique pour des puissances thermiques de l’ordre de 50 kW , …

Voir la formation ICEDD Learning PAC

La formation qui vous aidera à faire les bons choix...

>